● Accueil


Je m’appelle Raymond Laurière, je vis dans le Rouergue, cette ancienne province de France qui constitue l’actuel département de l’Aveyron. Mon activité professionnelle ne m’a pas empêché de mener à bien un cursus complet en Histoire de l’art (thèse en 1999 Université Toulouse Le Mirail).

Depuis toujours je m’intéresse à l’architecture religieuse, en particulier romane et préromane, architecture richement représentée dans ma région. C’est ainsi que dans cette période préromane longtemps délaissée (car la grande abbatiale romane de Conques focalisait l’intérêt), j’ai proposé d’individualiser une entité spécifique, aux données typologiques bien définies : les églises à chevet plat et angles arrondis du Rouergue. L’originalité vient de la présence d’angles arrondis au lieu de chaînages droits.

Une analyse scientifique basée sur le carbone 14, a récemment bien établi que ces constructions sont attribuables à la période préromane, période dont les limites dans le temps ont suscité beaucoup de propositions et de débats. Pour moi cette période s’étend du couronnement de Charlemagne (800 ap. J.C.) à l’avènement de Robert le Pieux (996 ap. J.C.) (1). La confirmation scientifique des hypothèses que j’avance depuis longtemps, justifie l’étude qui va suivre.


Toulongergues – en arrière-plan, le prieuré de la fin du XVème siècle


N.B: Les chiffres entre parenthèses renvoient à la bibliographie en fin d’étude.